Il est grand temps de rallumer les étoiles – chronique

Après une longue absence, j’ai décidé de poster un nouvel article ici, sur mon blog, pour vous parler du dernier livre de Virginie Grimaldi« Il est grand temps de rallumer les étoiles ». D’ailleurs, il doit surement y avoir une petite coïncidence entre la reprise du blog et le titre de ce livre ahahah 😉

Virginie Grimaldi a déjà publié trois autres romans :

  • Le premier jour du reste de ma vie
  • Tu comprendras quand tu seras plus grande
  • Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

J’attendais avec impatience la sortie de ce livre, quand j’ai lu la quatrième de couverture, je me suis dis que j’allais adorer ce roman, et je n’ai pas été déçue ! En un après-midi, je l’avais dévoré, j’étais partie en road-trip en Scandinavie et j’étais passée par toutes les émotions ! A chaque fois que je lis un de ses romans j’en ressors bouleversée, rêveuse et pleine d’espoir. Virginie Grimaldi a une plume légère et agréable à lire, chaque mot est employé correctement et prend un sens particulier. Elle sait parfaitement comment s’y prendre pour nous toucher au plus profond de nous même.

Dans son roman, l’auteure aborde avec subtilité et humour des sujets sérieux et douloureux (angoisse, endettement, divorce, violences conjugales, conflits parents/enfants),  autour d’une histoire pleine d’espoir comme l’indique le titre. A travers ses personnages, l’auteure présente différentes périodes de la vie : l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte; et les difficultés qui les accompagne : on se reconnaît alors facilement dans plusieurs situations de ce bouquin.

L’histoire se concentre autour de 3 personnages principaux : Anna, Chloé et Lily, très attachantes et à qui l’on s’identifie rapidement. Le livre est construit sur une alternance de points de vue entre les trois personnages : Anna, Chloé qui s’exprime par le biais de son blog, et Lily la cadette qui écrit à son journal intime baptisé Marcel. On croise aussi le chemin d’autres personnages qui au cours d’une discussion apportent des réflexions sur la vie et aident le personnage concerné à relativiser (et nous aussi par la même occasion).

 

RESUME :

« Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité. ». 

 

J’ai retenu quelques passages qui m’ont beaucoup plu, je vous en laisse quelques uns ici :

« Tout au long de notre vie, on juge ce qui nous arrive, on se réjouit, on se lamente. Pourtant on ne saura qu’au dernier moment s’il y avait lieu de se réjouir ou de se lamenter. Rien n’est figé, tout évolue. Ne sois pas triste aujourd’hui, car ce qui t’arrive est peur-être un grand bonheur ».

« Rire est la meilleure doublure des larmes ».

« En fait j’ai peur d’avoir peur. J’ai peur de moi ».

« Ps : t’as remarqué qu’à une lettre près, autiste, ça fait artiste ».

 

Et j’allais oublier ! la couverture, on en parle ? Elle est sublime, en relief pour certaines parties, et elle illustre à la perfection l’histoire du roman.

Alors ? Qu’attendez-vous pour courir chez votre libraire !

 

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *